Augmentation mammaire : Prothèses Rondes ou Anatomiques

La France interdit certains modèles d’implants mammaires

Suite à une suspicion de cas de lymphome associé au port d’implants mammaires, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a pris la décision d’interdire en France certains types de prothèses.

Quels sont les implants concernés ?

Les types de prothèses soupçonnées de provoquer une forme rare mais grave de cancersont les implants mammaires à enveloppe macro-texturée c’est à dire rugueuses et les implants en polyuréthane.

Les implants mammaires sont classifiés selon le degré de rugosité de la pellicule qui les entoure.

C’est donc la texture de l’enveloppe de l’implant qui est mise en cause par l’ANSM.

Cette texture macro-texturée serait responsable d’une inflammation chronique des tissus qui déclencherait la maladie chez certaines patientes.

Même si les cas sont très rares, il est désormais conseillé d’utiliser des implants mammaires lisses aussi bien en chirurgie esthétique qu’en chirurgie réparatrice.

Cette décision, est une mesure préventive, prise seulement pour les prothèses macrotexturées.
Les docteurs Pierre Dumas et Paul GASNIER n’ont jamais utilisé ce type de prothèses mammaires. 
Les dernières études scientifiques ont démontré que les prothèses en gel de silicone tout comme celles en sérum physiologique ne favorisaient absolument pas ce type cancer.

Qu’est-ce qu’un Lymphome ?

Le lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) est une pathologie cancéreuse rare dont la cause est le port d’implants mammaires macro-texturés.

Les symptômes peuvent être des douleurs, des rougeurs, des démangeaisons dans les seins ou une augmentation du volume de la poitrine.

Ce sont ces symptômes qui doivent alerter et qui nécessitent une analyse approfondie pour poser le diagnostic.

Le retrait de la prothèse peut suffire à éradiquer la maladie si celle-ci est très localisée.

Quelles sont les recommandations de l’ANSM ?

« Compte tenu de la rareté de ce risque », l’Agence nationale des produits de santé ne préconise pas un retrait préventif des dites prothèses.

Aucune recommandation en ce sens, seul un suivi habituel avec examen clinique annuel est préconisé.

L’ANSM souhaite surtout sensibiliser et alerter les femmes porteuses de prothèses à réaliser un diagnostic si des symptômes cités apparaissent.

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin.

Nous vous rappelons que vous pouvez vérifier la marque, le type et la provenance de vos prothèses mammaires sur la carte qui vous a été remise par votre chirurgien et que vous devez la conserver sur vous.

Si vous avez des questions, vous pouvez joindre le secrétariat des Docteur Pierre Dumas et Paul GASNIER au 04 93 80 52 52

Augmentation mammaire par lipofilling à Nice

Les prothèses mammaires PIP

Les Docteurs DUMAS et GASNIER n’ont jamais implanté de prothèses mammaires de marque PIP à Nice, ni en augmentation mammaire, ni en reconstruction mammaire.

L’affaire PIP

En avril 2010, l’AFSSAPS (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) annonce la constatation de ruptures prématurées plus fréquentes sur lesimplants mammaires en silicone de marque PIP posés par des chirurgiens plasticiens français, et déclenche une enquête.

Les essais réalisés par et à la demande de l’AFSSAPS, complétés par des analyses statistiques et par l’expérience clinique rapportée à l’agence par plusieurs centres chirurgicaux, ont démontré que les implants PIP présentaient un risque de rupture plus élevé qu’avec les autres prothèses mammaires. Il a été notamment observé des fuites de gel de silicone au travers de l’enveloppe (même en l’absence de rupture) avec risque de siliconome intra et extra capsulaire.

Ces essais ont également démontré que le gel pouvait se révéler irritant et entraîner l’apparition de réactions inflammatoires.

D’autres complications consécutives à une exposition au gel de remplissage de prothèses PIP ont par ailleurs été rapportées à l’AFSSAPS, telles que des épanchements, des adénopathies et des siliconomes (présence de silicone à distance des seins).
Estimant que le cahier des charges de la société PIP n’avait pas été respecté, l’AFSSAPS a pris la décision de retirer du marché les implants PIP.

Que faut-il faire chez les patientes porteuses de prothèses mammaires de marque PIP?

Actuellement, on ignore tout de la composition des gels se silicone utilisés par PIP quelque soit la date d’implantation.

Il faut enlever les prothèses PIP à titre préventif selon les informations données à la suite du rapport complet établi par le ministère de la santé du 1 février 2012 et celui de la commission européenne.

L’ablation d’une prothèse non rompue est en effet plus simple et entraine moins de risque de complications post-opératoires que la dépose d’une prothèse mammaire rompue.

Nos conseils en pratique

Toute patiente ayant eu une implantation de prothèses mammaires se voit remettre habituellement, après l’intervention, une carte de prothèses sur laquelle sont notées les caractéristiques des implants  (volume,  forme, aspect de l’enveloppe, contenu et marque).
Il faut donc commencer par vérifier la marque des prothèses mammaires implantées.

Une consultation chez un chirurgien plasticien est conseillée pour préciser les risques et les différentes options.
Des examens complémentaires (échographie mammaire, mammographie…) pourront être demandés au cours de cette consultation.
Une demande d’ entente préalable sera réalisée par le chirurgien plasticien et adressée au médecin conseil de la Sécurité Sociale. Cette entente préalable concerne uniquement l’explantation des prothèses.
L’intervention chirurgicale sera ensuite programmée, avec changement de prothèses en un temps opératoire (retrait et remise en place de prothèses mammaires de marque différente au cours de la même intervention).

Pour en savoir plus:

http://www.informations-patientes-pip.fr
Simulation 3D dans l'augmentation mammaire par prothèses à Nice

Augmentation mammaire et simulation 3D – CRISALIX

Augmentation mammaire et simulation 3D – CRISALIX

NOUVEAU – Découvrez maintenant CRISALIX, logiciel de simulation 3D pour augmentation mammaire proposé par les Drs Dumas & Gasnier. De chez vous, vous pourrez ainsi préparer au mieux votre consultation, et vous rendre compte d’un aperçu du résultat post-opératoire.

CRISALIX, logiciel de simulation 3D
Chirurgie Esthétique Nice Dr Paul Gasnier